Stratégie de visibilité sur le web : Référencement naturel, Adwords, Facebook, Minitel ?

Un pour tous, tous pour un ?

Avoir un site internet pour présenter son entreprise / ses prestations, c’est une chose, avoir de la visibilité auprès des internautes en est une autre. Et cette question de la visibilité n’est pas si anodine. Elle doit être pensée et réfléchie.

Ce n’est pas toujours simple à aborder. Que faire pour que les internautes me trouvent ? Dois-je miser sur Google ou Facebook ? D’ailleurs est-ce que les réseaux sociaux sont vraiment utiles pour un pro ? Et les publicités, est-ce pertinent ? Au final, faut-il tout utiliser, n’en sélectionner qu’un seul ? Si j’utilise un de ces leviers, est ce que cela pourrait en aider un autre ?

Cela fait beaucoup de questions, mais ce sont souvent celles-ci qui s’imposent dès lors que l’on pense à sa présence sur le web. Soyons clairs, il n’existe pas de réponse universelle, de vérité absolue. Chaque entreprise est différente, de par son univers, ses produits, sa cible. La meilleure chose à faire est de prendre le temps de réfléchir à chaque outil et se demander : est-ce intéressant dans mon cas précis ?

Faisons le point ensemble pour y voir plus clair parmi ces leviers.

Référencement naturel : le Sacro-Saint ?

Petit rappel : le référencement naturel permet de positionner votre site internet sur des expressions propres à votre activité. Prenons un exemple : vous êtes un concessionnaire de voiture de la marque X (par ici un article très intéressant sur les franchisés) et vous êtes installé à Marseille. Evidemment, vous souhaitez qu’un internaute voit votre site en premier lorsqu’il tape « concessionnaire marque X à Marseille » dans un moteur de recherche. Et ce bon positionnement dans Google, c’est le référencement naturel qui le permet.

Pourquoi parle-t-on de sacro-saint ? Et bien parce que les moteurs de recherches sont des incontournables sur le web. Quoi que vous recherchiez, vous pouvez le trouver sur Google &Co. Pour parvenir à se hisser sur le fameux podium des positions, il faudra du temps. En fonction de votre secteur, la concurrence peut énormément varier et le travail en sera plus long. A l’inverse, une activité de niche, avec peu d’entreprises présentes sur le secteur vous permettra d’avoir de biens meilleures chances d’être visible.

Donc, il est rarement facile d’être parmi les premiers sur une recherche. Les moteurs tels que Google prennent en compte de nombreux facteurs : qualité du site, page pertinente et bien construite, facilité de navigation, notoriété du site sur le web etc. C’est un travail de longue haleine qui nécessite une connaissance des rouages du net. C’est pour cela que les agences web s’avèrent souvent être des bons partenaires pour cette tâche. Cela représente évidemment un investissement (qui variera en fonction de vos objectifs), mais à l’inverse des publicités qui disparaissent dès lors que le budget est épuisé, le travail d’une agence, s’il est bien fait, sera bénéfique pour le site à long terme même si vous arrêtez de travailler avec votre agence web.

Indispensable vous dites-vous ? Et bien évitons la langue de bois : Oui … Mais avec certaines nuances. Votre carnet d’adresses est bien fourni, vous fonctionnez principalement au bouche-à-oreille, le site est simplement une carte de visite, un outil pour votre commercial ? Et bien dans ce cas, le référencement naturel n’est peut-être pas une priorité et d’autres outils peuvent s’avérer plus pertinents.

Les publicités textuelles sur les moteurs : « ça fonctionne vraiment ? »

Vous ne voyez pas de quoi il retourne ? Mais si ! Ce sont ces annonces en haut (et parfois en bas) sur les pages de résultat des moteurs de recherche. Toujours pas ? Bon voici un exemple : le nouvel iPhone. Pour se démarquer les uns des autres, les sites créent des annonces spécifiques pour le produit avec des phrases punch, des prix etc… Il s’agit ici d’annonces Google Adwords :

Cette introduction à la publicité était surtout destinée à mettre en évidence leur évolution sur les moteurs. Avec le temps, celles-ci se sont de plus en plus rapprochées visuellement des autres liens, à tel point qu’il est désormais difficile de les dissocier.

Ceci étant dit, développons un peu plus l’intérêt (ou non) de l’outil d’annonce publicitaire.

Eliminons tout d’abord une idée que l’on pourrait avoir : il n’y a aucune corrélation entre référencement naturel et payant. Le fait de payer une publicité sur Google n’influencera pas directement votre position en référencement naturel.

Le principe des annonces textuelles (image ci-dessus) est le suivant : on crée une page du site dédiée à l’annonce, un texte concis pour l’annonce et on choisit les mots clés qui déclencheront l’annonce (ici : iphone 8 ) quand un internaute les tapera dans Google, et enfin on choisit un budget journalier (qui plafonnera nos dépenses quotidiennes en publicité).

Premier bon point pour les pubs : c’est instantané. A la différence du référencement naturel, ce qu’on appelle le référencement payant nécessite simplement la création d’une annonce et la définition d’un budget journalier. Une fois ces tâches réalisées, l’annonce sera directement en ligne et vous serez donc facilement visible sur les mots clés que vous avez choisi.

Deuxième bon point : vous pouvez créer plusieurs annonces, réparties dans des groupes d’annonces (avec une thématique par exemple) et choisir chaque mots clés qui fera apparaître l’annonce. Vous pouvez aussi décider d’afficher l’annonce uniquement pour les personnes présentes dans une zone géographique donnée, comme Marseille et ses alentours.

Pas si vite ! Malgré ses bons points les publicités textuelles Adwords (sur Google) ont des contraintes importantes :

  1. Cela peut revenir très cher. Sur les annonces, vous payez généralement au clic. Donc quand un internaute clique sur votre annonce, le coût du clic est débité de votre budget. Sauf que le prix peut varier. Il n’existe pas de fourchette prédéfinie car il s’agit d’enchère, mais pour vous donner une idée : le clic peut coûter aussi bien 0,50€ que 10€ (certes dans les secteurs très concurrentiels comme la serrurerie). Dans ces deux cas, un budget journalier de 10€ peut rapporter 20 clics dans un cas et seulement 1 clic dans un autre.
  1. Une fois le budget journalier épuisé, la pub n’apparaît plus jusqu’au lendemain. Vous êtes donc temporairement invisible
  1. Votre site bénéficie de cette visibilité uniquement quand Adwords est activé. Le jour où vous arrêtez Adwords, cela sera une perte sèche de visiteurs.

Mais alors, quand l’utiliser ?

  1. Au lancement du site : avec ou sans référencement naturel, le site n’aura pas de visibilité à son lancement. Adwords peut vous permettre de combler ce vide le temps que le site monte dans les positions.
  2. Pour des événements : nouveaux produits, période de l’année particulière. Adwords est parfait en One Shot sur plusieurs semaines / mois pour mettre en avant une nouveauté.
  3. A long terme, si vous compensez le caractère « temporaire » par des actions pérennes : au delà du maintien à long terme de votre budget Adwords il faudra aussi travailler en référencement naturel et sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux : l’Eldorado du web ?

Pour les PME / TPE, il y a comme une aura mystique autour de ces réseaux. Il n’est pas rare d’entendre certaines de ces entreprises nous dire : TOUT LE MONDE EST SUR FACEBOOK, créons un compte pour l’entreprise !

Et c’est vrai que, pour certaines marques / groupes / entreprises, c’est un merveilleux outil. Il est compréhensif qu’une petite entreprise qui voit une page d’une marque avec des centaines de milliers / millions de « J’aime », des centaines de commentaires et un certain engagement des internautes se demandent :

« Serait-ce donc « the place to be », une forme d’Eldorado numérique dans lequel il suffirait d’être présent pour réussir ? »… Mais la réalité est tout autre ! Nous ne rentrerons pas dans le détail de chaque réseau ici. La question est de savoir : pourquoi dépenser du temps sur ces outils ?

Les réseaux sociaux vous permettent de créer une certaine forme d’engagement et de relation entre vous, entreprise, et les internautes. Mais cela ne convient pas à tout le monde. Il est déjà plus facile de toucher du monde, sur Facebook ou Instagram par exemple, lorsqu’il s’agit de BtoC plutôt que de BtoB (c’est à dire lorsque vos clients sont des gens « ordinaires » par opposition aux clients de type « entreprise »). Les produits avec de beaux visuels fonctionnent également très bien : voyage, mode, beauté, luxe, produit technologique, etc. Les entreprises proposant des services de divertissement ont également tout intérêt à être présent sur les réseaux sociaux : parc d’attraction, sorties, loisirs. L’innovation produit aussi d’excellents résultats, par la viralité des innovations du quotidien, facilement achetables en ligne. C’est moins vrai sur d’autres secteurs.

Mais pour les secteurs qui marchent sur les réseaux sociaux, il y a coût : ces réseaux sont chronophages. Il faut régulièrement publier dessus, prendre le temps de répondre aux commentaires et messages des internautes.

Si vous vous sentez concernés et êtes disponible pour y consacrer du temps, alors ces réseaux peuvent être pertinents et vous apporter un nombre non négligeable de clients. Avec une bonne communication, ces outils peuvent même devenir votre meilleur canal d’acquisition.

Donc, faites le point : quelle est votre cible ? Quel est votre objectif ? Etre présent pour être présent n’est pas utile.

En conclusion

Sachez que cet article ne présente qu’une partie des possibilités du web en termes de visibilité. Il est difficile de détailler chaque outil et chacun de ces points doit être étudié au cas par cas. Un dernier conseil pour la route ? Faites appel à une agence pour éclaircir le tout. Ce n’est pas dit qu’à la fin vous l’engagiez comme prestataire mais au moins certaines agences web vous feront avancer dans la démarche intellectuelle. Voyez en plusieurs. Déterminer si elles cherchent à vous trouver votre solution ou à vendre leur solution.

Les possibilités de visibilité sont nombreuses et souvent interconnectées donc il est difficile de s’y retrouver. Une agence web, dont c’est le métier, pourra vous accompagnez et vous guider pour l’utilisation de tel ou tel levier. Cela vous fera gagner du temps et au final de l’argent.