Usurpation d’identité, prudence sur le net – par Johan Giusti

Les pirates et les escrocs sont de plus en plus nombreux et de plus en plus forts. Derniers crimes en recrudescence : les tentatives d’usurpation d’identité ou leur préparation, dont moi-même j’ai été la cible. Les usurpations d’identité font 2 types de victimes. D’abord évidemment la personne dont l’identité est usurpée, mais plus encore les sociétés qui font confiance aux faux profils créés par les escrocs. Voyons tout de suite la problématique puis les contre-mesures. Cela va de la vigilance des acteurs à l’alerte à la police en passant par le « grillage » du profil pour qu’en cas d’utilisation de l’identité par l’escroc, l’étau se resserre plus vite.

« Allo c’est JOHAN GIUSTI, de WINSIDERS » « Ah bon, mais qu’est-ce qui me le prouve vraiment « ?

Quand on vous contacte pour vous demander un papier, des informations, pour vous commander du matériel ou ouvrir une ligne de crédit chez vous… Partez du principe que vous n’êtes pas sûr de qui se trouve au bout du fil, ou de l’autre côté de l’email. Et parfois même dans votre bureau. Les apparences sont trompeuses et les escrocs talentueux. Alors soyez vigilant et sérieux dans les mesures de contrôle, du document et du faciès de la personne présente. Une simple photocopie de carte d’identité ou un KBIS ne sont en rien des documents difficiles à se procurer. Les vols de CNI sont nombreux, les KBIS sont accessibles au public. Il est même possible de falsifier un scan de document sous Photoshop… De grandes entreprises se font escroquer, parfois même avec des arnaques au faux président (avec imitations de voix, prise d’informations concordantes en interne etc…). Mais les TPE/PME sont aussi la cible des malfrats, donc mieux vaut se méfier avant d’envoyer du matériel quelque part. Rappeler le numéro de fixe d’une entreprise, ou demander des originaux en termes de document d’identité, des acomptes voire un paiement d’avance, sont des basiques à mettre en oeuvre. Si vous découvrez l’usurpation, prévenez la police.

Les victimes : organismes de crédits, fournisseurs… ainsi que l’usurpé et sa société

Ceux qui font confiance à un usurpateur courent ensuite pour recouvrir leurs créances. Evidemment, 1ères victimes, elles tentent de se retourner vers la personne dont les papiers ont été utilisés mais qui elle est de bonne foie. Il faut donc que tout le monde soit vigilant dans le contrôle des commandes ou des ouvertures de compte, mieux vaut prévenir que guérir. Le renforcement de la sécurité n’est jamais une perte de temps. Ce sont ces victimes là qui ont les clés et pas la personne dont le nom est utilisé malheureusement.

Prévenir la police en cas d’usurpation, mais aussi les partenaires financiers, banques et Banque de France…

Evidemment la première chose qui est faite c’est de prévenir la police. L’usurpation d’identité étant un délit, police et gendarmerie disposent du cadre législatif pour enquêter (des divisions contre la cybercriminalité existent et se multiplient à mesure que les crimes augmentent). Vous devez aussi alerter les banques privées mais aussi la Banque de France. Un maximum d’acteurs institutionnels sont prévenus, afin que :
– D’une part en cas de problème, vous soyez couvert
– Si l’escroc tente d’utiliser vos papiers, votre profil étant « grillé », il a une chance de se faire intercepter plus vite. Le masque tombe, le délit peut ainsi conduire directement en prison.
Les fournisseurs, partenaires, grands magasins, clients, amis, famille, le facteur… Vous pouvez aller aussi loin que vous voulez et dans le temps dont vous disposez. Pour ma part je suis allé aussi loin que possible et la liste serait trop longue. Paranoïa ou simple prudence, faire le maximum c’est une façon de se battre et de se sécuriser.

Conclusion

Le web avançant, de plus en plus de données et documents circulent au format numérique. Il est quasiment impossible d’empêcher quelqu’un d’usurper une identité. Par contre, ceux qui peuvent empêcher les usurpateurs de profiter de leurs fausses identités, ce sont les entreprises qui acceptent de délivrer de l’argent ou du matériel avec trop peu de garanties. La confiance est la faiblesse exploitée par les escrocs, depuis toujours. Il faut donc renforcer les contrôles. Si une usurpation est ainsi détectée, cela permet d’éviter un préjudice et de prévenir la police qui pourra ainsi arrêter le malfaiteur. Il encourra de base de la prison et des amendes, qui se cumuleront sans doute avec d’autres infractions connexes (comme le faux et l’usage de faux).

Le recrutement d’une agence web : quels talents chercher ?

Une agence web crée des produits complexes. C’est tout le paradoxe d’un site internet : il semble techniquement simple à réaliser, pourtant il se situe au confluent de plusieurs professions possédant un art qui leur est propre. La création demande donc de la synergie et surtout, une certaine dose de talent à tous étages. Dès lors on peut se demander quelles sont les attentes aux différents postes et quels sont les profils qui constituent des pépites.

Le commercial : pierre angulaire d’une entreprise

Avant de faire un site internet, il faut d’abord trouver un client qui vous en confie la responsabilité. En la matière, l’input premier, l’instant zéro, le big bang, la genèse… Bref le début, c’est au commercial qu’on le doit.

Les qualités principales à posséder sont :

  • Le courage et la persévérance (prospection si tu nous regardes)
  • Le volume de travail, le dynamisme
  • L’organisation
  • L’écoute du prospect (la découverte est l’étape préalable indispensable pour proposer plus tard une solution adaptée)
  • La connaissance technique des prestations web proposées (qualité technique, avantages et inconvénient, coût de revient et prix de vente)
  • Le relationnel
  • La qualité de suivi lors du projet (de la bonne transmission des informations à l’équipe de production jusqu’au suivi du client après livraison)

Les bons commerciaux sont une denrée rare. Les entreprises qui souhaitent grandir, y compris évidemment les agences web, se doivent de les choyer. Cela passe évidemment par l’intéressement sur le CA réalisé, mais aussi sur des critères qualitatifs (satisfaction client, fidélisation etc…) qui témoignent de la qualité du travail accompli. De son côté, le dirigeant de l’agence web doit respecter sa force commerciale et travailler à maintenir sa motivation à un bon niveau s’il souhaite que le reste des maillons de la chaîne puissent fonctionner.

 

L’intégrateur (graphiste / webdesigner) : des casquettes parfois confondues pour un métier central

Suivant la taille de l’agence où on travaille et suivant les process mis en oeuvre, les fonctions de webdesigner et d’intégrateur peuvent être mélangées. Il en va de même pour celle de graphiste. Pour résumer on désignera la fonction globale par la capacité à créer et implémenter une charte graphique dans un site internet, par son design. Notons que le design a essentiellement une valeur esthétique dans le langage courant, mais qu’il reprend en réalité aussi des notions ergonomiques, y compris sur le web. Le position d’un bouton « call to action », le comportement sur mobile et tablette du site web (responsive design), l’utilisation de certaines polices (lisibles ou moins lisibles, reconnues ou moins reconnues par les navigateurs), le positionnement et la quantité d’information dans un menu, font aussi partie des éléments pris en considération par l’intégrateur. Pour ces raisons on attend du titulaire du poste qu’il ait  :

  • Du talent artistique (cela va au delà d’une maîtrise froide des langages html et css).
  • Une démarche d’écoute et de conseil (car il faut comprendre l’attente du client, qui a le droit de différer des standards ou du « bon goût » au sens commun, mais sans être dans une optique de « j’applique bêtement en dépit du bon sens ». Le graphiste a un rôle de conseil auprès du client. Il doit formuler des objections pertinentes et ensuite, une fois que le client est éclairé, faire ce qu’il a choisi en connaissance de cause).
  • Des connaissances en code (oui, il faut quand même maîtriser html et css. On gère un support dynamique, pas une maquette Photoshop).
  • Une capacité d’autoformation (l’évolution technique et surtout l’évolution des tendances vont plus vite que ce qu’une formation « verticale » peut apporter. En complément il faut donc être toujours en veille).

 

Le développeur

Le développeur est le maître des créations et adaptations de fonctionnalités. A l’aise dans le « codage » (terme vulgarisé mais peu utilisé), Php et Mysql sont ses amis et parfois même ses amours. Il est la personne capable de donner une plus grande dimension utilitaire au site internet. De simple vitrine, il peut alors devenir un outil qui fait gagner du temps au client dans la production de son service ou son administration (gestion d’abonnements, gestion de profils d’utilisateurs, réalisation réservation de salles, facilitation de collecte ou d’import / export de données etc…), les services rendus par un développeur peuvent être nombreux. Ce qu’on attend d’un dev’ :

  • L’écoute et la capacité à creuser l’envers du décor (un cahier des charges est nécessaire pour tout développement. Encore faut-il que ce dernier soit complet, et pour cela rien de mieux que de le co-produire avec le client ou de challenger un document fourni. L’accompagnement est important)
  • La qualité de conception (au delà même du code, sa structuration et l’élaboration mentale de la structure technique répondant au besoin, sont les points les plus importants)
  • La maîtrise des langages (php, Mysql, javascript)
  • La connaissance serveur à minima (pour gérer les interactions avec la base de données)
  • Une capacité d’autoformation (suivre les évolutions du langage, réaliser de la veille technologique, en particulier en matière de sécurité)

Le référenceur

Le référenceur Google doit être capable de comprendre le fonctionnement global de l’algorithme : son centre, constitué par la pertinence du contenu par rapport à une requête (les fameux mots clés tapés par l’internaute), mais aussi sa périphérie constituée par le calcul de popularité du site internet du client. Il faut qu’il soit capable de répondre à ces deux problématiques en gérant son plan d’action de référencement. On attend de lui :

  • Une bonne compréhension du secteur du client (cela permet de mieux envisager les mots clés intéressants, avant de mesurer leur pertinence à l’aide d’un outil remontant les statistiques réelles des recherches)
  • De l’organisation (pour gérer les plans d’action et leur suivi sur plusieurs clients)
  • La connaissance des techniques de référencement (celles qu’on utilise et celles qu’on n’utilise pas, en sachant dans les deux cas pourquoi)
  • De l’autoformation (la veille des préconisations Google et des filtres qui en découlent, la structuration des SERPs c’est à dire les pages de résultats de la recherche Google etc…)

Le chef de projet

C’est la personne qui met du liant. Parfois, suivant la complexité du projet et la capacité / disponibilité du client, cette fonction peut être assumée par différentes personnes :

  • Un membre dédié à cette fonction sur l’agence (il doit avoir un minimum de connaissances sur tous les secteurs qui précèdent pour mieux coordonner les actions menées par les différents spécialistes énumérés ci-dessus)
  • Un des spécialistes précédents, si le client a très clairement formulé son besoin, n’a pas besoin d’aide rédactionnelle, et peut en fournir un « cahier des charges » par écrit.

Le chef de projet est un couteau suisse aux hautes capacités d’adaptation. Il est très empathique, il comprend vite, sait écouter et structurer un besoin. Il peut aussi être force de proposition. Une seule bonne idée peut parfois être précieuse. Il est responsable de satisfaire le client, en rationalisant son besoin si nécessaire. Le chef de projet web doit mettre l’équipe de production dans de bonnes conditions.

Conclusion

L’agence web est un organisme complexe par nécessité. Celle de réaliser des produits qui le sont tout autant. Le casting des professionnels officiant sur les différents métiers est une étape essentielle pour sa réussite. Il y a par ailleurs des qualités non évoquées mais qui sont indispensables à l’ensemble des professions ci-dessus : ce sont les qualités humaines. Tous les rouages ont besoin de ce fluide, sinon, quelque soit la qualité intrinsèque de la machine elle serait vouée à se gripper. C’est sans doute ce facteur là qui est le plus difficile à évaluer. Et c’est pour ça que le talent le plus important d’un recruteur, celui d’un RH ou du chef d’entreprise, c’est surement celui de l’instinct.

Contactez les prospects chauds de votre site internet… même s’ils ne vous ont laissé aucun message !

Vous dépensez aujourd’hui beaucoup d’énergie pour acquérir du trafic sur votre site internet. Référencement naturel, Publicité Google Adwords, Emailing, sans compter les générateurs collatéraux de trafic comme vos cartes de visite disséminés à droite à gauche ainsi que vos plaquettes remises par une armée de commerciaux… bref n’en doutons pas, niveau acquisition de trafic vous faîtes déjà ce qu’il faut. Seulement voilà, vous avez déjà constaté que 50 visites sur un site internet ne font pas 50 mails de prospects ou 50 appels téléphoniques. C’est d’ailleurs plutôt 1 contact toutes les 200 visites en moyenne (tout dépend du secteur, du site, du produit, etc…). Alors plutôt que de chercher comment tripler votre trafic pour tripler vos contacts, une bonne idée serait de vous intéresser aux 199 visiteurs qui ne vous ont pas contacté.

Lire la suite

Les principaux métiers dans une agence web

Aujourd’hui me voilà parti pour décrire sommairement les principaux métiers qui constituent ma vision de l’agence web classique. Ils sont directement liés aux problématiques relatives à la création de site internet et leur visibilité. On relèvera donc 2 grandes catégories que sont la partie création de site et la partie visibilité dans les objectifs d’un client, cependant, la plupart des métiers sont transversaux.

Lire la suite

Batman est tombé à Marseille

La nouvelle parue dans Le Gorafi, a fait l’écho d’une bombe. Le justicier masqué, serait tombé en protégeant la cité Phocéenne. Emotion dans les rues de Marseille ce matin

Lire la suite

Présidentielle : espoir ou inquiétudes pour les agences web?

Faiseurs de sites web : La gauche au pouvoir est-elle une opportunité ou une menace?

Quel rapport pourrait-on se dire, entre la politique et le monde d’internet? De prime abord aucun je vous l’accorde, et peut être bien que c’est simplement la volonté d’écrire sur Winsiders et l’impossibilité de me sortir de la tête le contexte présidentiel qui me poussent à cet article. Dans le fond peu importe. Car même si sur internet, Google reste notre despote préféré, tyran qui fait régner la terreur alentour à coup de manchots dévastateurs et autres pandas (on a sans doute pas encore vu tout le bestiaire), désormais François Hollande sera notre président in real life.

Lire la suite

Petit logiciel deviendra grand

Petit logiciel deviendra grand…

Vers toujours plus de complexité… c’est ainsi que notre univers simple évolue. L’hydrogène a donné l’Helium, les atomes les molécules, les acides aminés les protéines, les cellules les êtres vivants… Puis voilà notre espèce consciente d’elle même, qui invente désormais des machines, puis un système de commande à leur appliquer. Voici les logiciels, éléments les plus complexes chargés de nous simplifier la vie ! Un article de Meghann Fernandez

Lire la suite

Les communautés virtuelles

Les communautés virtuelles, entre imposture et sincérité

Les communautés virtuelles (Facebook, forums etc…) posent de nouvelles problématiques et donnent de nouvelles opportunités en termes de communication. L’informatique ne comble pas toutes les fonctionnalités nécessaires au langage et offre donc plus de possibilités de « jouer » sur les propos. L’ironie de ton en vient à remplacer la sincérité de ton et l’individu joue consciemment ou non de son positionnement. Un article de Romain Barreda.

Lire la suite

Marketing Viral

Je publie ici l’ancienne page Winsiders consacrée au marketing viral. Bien que nous toujours capable (et impatient) de proposer une vidéo en marketing viral à nos clients, force est de constater que cette prestation ne constitue pas le coeur de notre activité. En tout cas, les contenus présents pourront sans doute aider les uns et les autres dans leur questionnement, aussi nous ne supprimons pas la page complètement. Bonne lecture.

Lire la suite

Marketing communautaire

Vous trouverez ici l’ancienne page Winsiders consacrée au marketing communautaire. Désormais commercialement, nous considérons que cette prestation s’intègre dans la stratégie e visibilité globale de nos clients PME PMI. Néanmoins, nous sommes toujours capable pour des marques ou des grands groupes, de mettre en oeuvre cette prestation de façon indépendante. Bonne lecture.

Lire la suite