Pourquoi choisir WordPress ?

Une récente étude, réalisée par W3Techs sur un panel de 10 millions de sites web, a permis de mettre en avant le pourcentage de sites ayant un CMS et parmi ceux-ci, quels sont les CMS les plus utilisés.

Pour rappel un CMS (Content Manager Système) comprend un ensemble de logiciel permettant de créer et gérer son site internet.

Deux informations principales sont à retenir de cette étude (que vous pouvez retrouver ici) :

  1. 49% des sites étudiés n’ont pas de CMS et ont donc été créés de A à Z.
  2. WordPress représente 30,5% des CMS, ce qui en fait le CMS le plus utilisé. En deuxième position vient le CMS Joomla avec 3,1%. Ce qui place WordPress assez loin devant son premier concurrent.

Il est donc aujourd’hui le CMS le plus utilisé et ce n’est pas forcément pour les raisons que certains invoquaient il y a encore peu de temps. Mais avant tout, faisons un petit tour de ce CMS.

Au commencement … l’homme créa internet

L’origine de WordPress prend ses racines en 2001 lors qu’un américain, Michel Valdrighi, décida de développer un logiciel de publication de blog, b2, open source puis mit fin au développement en 2002. C’est véritablement en 2003 que la première version de WordPress vit le jour grâce à Matthew Mullenweg et Mike Little.

WordPress fête donc cette année ses 15 ans (depuis sa version 0.7 en mai 2003). Le principe de WordPress, à son lancement, était de permettre aux internautes de pouvoir créer gratuitement et facilement un blog sur le net. Pour cela, le CMS utilise notamment MySQL permettant de disposer d’une base de données gratuitement. Le CMS est également programmé en PHP, langage open-source.

Cela permettra aux plus néophytes de pouvoir créer leur propre blog avec la mise en place d’articles, de commentaires et de personnalisations plus ou moins poussées.

Cependant malgré son évolution et ses nombreuses mises à jour, certains voient encore WordPress (presque 15 ans plus tard) comme un simple outil permettant de créer des espaces personnelles et non pas des sites professionnels.

 

WordPress : le CMS touche à tout !

Depuis son lancement, le CMS a énormément évolué avec l’ajout de nombreuses possibilités / fonctionnalités tout en gardant cependant son essence : une relative facilitée d’utilisation !

Il existe maintenant de très nombreuses extensions payantes ou gratuites, de nombreux thèmes là aussi gratuits ou payants. Et WordPress ne se limite plus aux blogs : site e-commerce, comparateur, catalogue, site d’annonces, sites vitrines … tout est possible ! La liberté proposée par le CMS permet une très grande personnalisation pour une personne formée et connaissant bien WordPress.

De nombreuses marques et acteurs du web ont fait le choix de WordPress : The New Yorker, Mercedes Benz, Variety ou encore Vogue.

Bien évidemment, pour une personne n’ayant jamais touché au web de sa vie, toutes ces possibilités ne seront pas accessibles et il sera nécessaire de passer via des professionnels. WordPress vous permet plus que jamais de disposer du site que vous souhaitez.

 

Il vaut mieux un qui sait que cent qui cherchent

Vous allez me dire : d’accord mais si jamais je veux modifier mon site, ajouter une page ou une photo, je fais comment avec WordPress ?

L’un des points forts du CMS est de proposer une interface de gestion (la zone qui permet notamment de modifier le site) facile à comprendre et à utiliser. Bien sûr une bonne agence vous formera lors de la mise en ligne du site afin que vous ne soyez pas perdu dans l’interface. Mais sachez que l’outil est bien conçu. Vous pourrez très facilement modifier le contenu de votre site, retirer ou ajouter du texte, modifier une photo, ajouter des articles et des actualités.

Vous avez donc ici la possibilité de travailler avec un CMS reconnu, fiable, flexible et praticable facilement.

Si vous souhaitez un site et que WordPress vous intéresse, n’hésitez pas à découvrir certains des sites que nous avons créés et à nous contacter 😊

 

 

Le cahier des charges d’un site web : une importance capitale

Le cahier des charges (ou le CDC) est une partie essentielle de la création d’un site internet, si ce n’est la plus importante. Il s’agit tout simplement de l’élément qui permettra la mise en route du projet.
Ce document est important pour les deux parties, client et agence, car il permet de définir précisément le cadre du projet. On peut très facilement rapprocher le cahier des charges d’un site web des plans d’un architecte. Cela permet d’avoir un document sur lequel s’appuyer pour avancer.

Un projet bien cadré par un cahier des charges simple

Tout comme les plans d’un architecte vont présenter le projet global ainsi que le détail de chaque pièce, le cahier des charges d’un site web servira également à définir chaque partie avec précision tout en présentant l’objectif général du site.

Voici par exemple le résultat d’un projet bien cadré

La première phase sera donc de définir votre besoin premier, le but, l’objectif principal. Posez-vous donc cette question : quel est l’intérêt de ce site ?
Cela permettra dans un premier temps de définir le type de site à mettre en place : un site vitrine pour simplement présenter vos prestations / produits, un site e-commerce si vous souhaitez vendre en ligne ou encore un site avec un système de réservation si vous êtes un hôtel.
Toute une réflexion doit donc se faire avant de penser aux pages du site. A qui votre site doit-il s’adresser (des particuliers ou professionnels) ? Quel est l’objectif du site ? Qu’est ce que l’internaute pourra y faire et donc quelles sont les fonctionnalités souhaitées ?
Une fois cette partie technique effectuée, l’aspect du site devra être réfléchie. Cette partie du CDC permet de mettre en avant les besoins en termes de chartes graphiques (logo, couleurs, tendances qui vous plaisent).
Enfin, il faudra aborder la structure du site. C’est ici que l’on déterminera le nombre de pages, leur organisation dans le menu et leur contenu.

NB : Si votre projet est complexe, par exemple s’il concerne une plateforme où vont interagir plusieurs utilisateurs, pensez aux différents écrans auquel doit être confronté votre visiteur, au cours de son parcours. C’est une façon de montrer à l’agence ce que vous voulez développer, mais aussi, un bon moyen pour vous de penser efficacement à l’ergonomie de l’outil.

Un investissement initial pour un gain de temps au final

Tous les points présentés ci-dessus représentent un investissement de temps. Ils doivent être pensés et repensés. Mais cet investissement est important car de la réalisation d’un bon cahier des charges découlera très souvent sur un projet sans accroc, ainsi que la réalisation d’un site conforme à vos attentes car bien définies au préalable.
C’est également un outil de suivi essentiel pour les équipes techniques et les clients. Cela permet aux équipes d’avancer rapidement et efficacement car ce document leur présente toutes les informations nécessaires.
Un CDC mal rempli ou trop vague entraînera un risque de délai plus important, des échanges nécessaires entre le prestataire et le client et parfois même des incompréhensions de part et d’autre du projet. Donc un risque pour que celui-ci aboutisse à un résultat en demie teinte.
Enfin, le cahier des charges est l’outil qui vous permettra de faire le point lors de la sortie de la V1, première version du site. Car tout l’intérêt d’un bon cahier des charges est de permettre aux équipes de disposer d’un document de référence concernant votre besoin. Elles peuvent ainsi une première version du site qui nécessitera peu ou pas de modifications pour la mise en ligne du site web.

Et si j’ai des difficultés à formaliser mon cahier des charges ?

Ceci étant dit, il est vrai que mettre par écrit ce que l’on souhaite n’est pas si facile et il arrive souvent que l’on ait une idée globale du projet mais qu’elle soit difficile à formaliser. Est-ce que mon choix est le bon ? Cette page est-elle nécessaire ? Par ailleurs, que dois-je écrire comme texte ? Et pour les photos, a-t-on des prises de vue propres à l’entreprise ?
Toutes ces questions sont légitimes et dans le cadre de certains projets, il peut être difficile de contacter une agence tout en ayant déjà rédigé un cahier des charges complet.
La bonne solution, si cela est encore trop nébuleux, est de commander cette prestation directement chez les agences web. Suivant le niveau de complexité, votre prestataire peut être en mesure de vous accompagner sur la question du cahier des charges. La diversité et le nombre de sites que les agences réalisent leur permettront de rédiger avec vous ce fameux CDC car ils sauront formaliser et cadrer votre pensée.
Si vous avez des questions concernant la réalisation d’un cahier des charges ou que vous souhaitez qu’une agence vous accompagne pour mettre en place votre projet, n’hésitez pas à nous contacter.

Les sites internet de centre de loisirs

Evidemment les enjeux de création d’un site internet pour un centre de loisirs, sont en partie similaires à ceux des autres entreprises : acquisition de nouveaux clients, fidélisation, valorisation de l’image de marque… Cependant, les centres de loisirs ont aussi plusieurs spécificités à noter :

  • Un référencement naturel abordable et très important à mettre en place : les volumes de recherche sont bons et la concurrence souvent accessible
  • La réservation : qu’il s’agisse de billetterie ou de simple booking d’un événement, les centres de loisirs doivent vendre des prestations quantifiées, limitées dans l’espace et le temps (en termes de gestion de salle, on ne peut pas prendre le risque de se retrouver à 1000 clients pour une même séance de cinéma par exemple).
  • L’interaction avec les utilisateurs : via le système d’avis ou la communication sur les réseaux sociaux, elle doit être extrêmement dynamique
  • La gestion de la saisonnalité : vacances scolaires et météo sont des points clés pour les centres de loisirs, cette saisonnalité doit être prise en compte dans la stratégie web

Cet article fait donc le point sur les spécificités web du secteur du loisir.

Référencement Google d’un centre de loisirs : quel intérêt ?

 

Première raison : les volumes

Lorsqu’on se penche sur les volumétries de recherche des activités de loisirs, on se rend compte que les recherches « activité+ville » présentent souvent des volumes mensuels intéressants. Comme on se trouve en secteur B2C, on a des volumes significatifs de recherche et donc des statistiques bien définies qui permettent de cibler telle ou telle expression clé sur Google.

 

Deuxième raison : la concurrence abordable

La plupart du temps, les positions sont assez mal défendues, si bien qu’on arrive relativement facilement à trouver sa place, pour peu que le travail de référencement naturel soit bien fait. Bien sûr il existe des exceptions, mais au global il est possible de se positionner sur la plupart des activités de loisirs, sur sa zone de chalandise (c’est le cas pour les 2 centres de loisirs que nous gérons actuellement)

Ici vous voyez la capture d’écran, sur la recherche «centre multi loisirs marseille ». Elle donne notamment la fiche Google Plus pour notre client KIP ainsi que le résultat naturel. La recherche « karting marseille » dans la veine « activité+ville » est encore plus intéressante à travailler et lui donne une 1ère position.

 

La réservation sur internet pour les centres de loisirs

 

Transformer l’envie de l’instant en consommation immédiate

Il est toujours intéressant de pouvoir transformer « immédiatement » un visiteur web en client. En effet, si sur le moment votre argumentaire l’a séduit, pourquoi risquer remettre à demain l’achat qui peut être fait aujourd’hui. Ainsi, la création d’une billetterie en ligne est intéressante.

 

Gagner du temps et gérer ses flux

Les billets achetés sur internet sont autant de temps en moins passé à gérer la caisse. En outre, si adjoint des fonctionnalités comme une réservation internet à une date donnée, cela permet au centre de gérer ses flux. De bloquer par exemple les réservations d’une activité en particulier le jour J, car on sait qu’elle est déjà complet, et suggérer d’autres activités ou un autre jour de réservation. Cela canalise le flux et améliore la satisfaction client. Quoi de plus frustrant en effet de venir un samedi dans un centre multi loisirs, pour trouver l’activité que l’on voulait en priorité, complètement saturée. La réservation fait donc bien des heureux à ce niveau.

 

Investir sur une technologie et dans de nouveaux process

La billetterie en ligne est une avancée sans nul doute, mais elle s’accompagne d’investissements pour le centre de loisirs :

  • En argent pour développer la fonctionnalité sur son site internet
  • En matériel pour équiper les responsables d’activités sur le centre de loisirs, de douchettes pouvant scanner les codes barres des billets
  • En temps / formation, pour expliquer les nouveaux process aux équipes (dans le cas où tout va bien ou dans le cas où il faut gérer des imprévus comme un billet mal imprimé ou perdu)

 

L’interaction avec les visiteurs : réseaux sociaux et systèmes d’avis

 

La place centrale des réseaux sociaux pour les centres de loisirs

Le jeu au sens large, procure du plaisir et des émotions. C’est typiquement le genre de chose qui se partage facilement sur les réseaux sociaux. Que vous soyez un karting, une aire de jeux, un parc à thème ou un cinéma, des communautés virtuelles se créent pour partager ce qu’elles ont vécu (dans le cas d’Allociné par exemple, la communauté cinéphile est présente pour partager, mais sur les pages Facebook des centres de loisirs locaux on trouve aussi beaucoup de vie). Il est donc du devoir d’un centre de loisirs de s’occuper activement de sa page Facebook, en partageant les nouveautés, des photos ou vidéos de l’activité, des promotions et en incitant les abonnés de la page à réagir (ce qui peut à son tour drainer de nouveaux clients, puisque l’activité Facebook d’un abonné sur la page, finira la plupart du temps par être visible à ses propres amis Facebook)

 

Les systèmes d’avis

Il peut s’agir d’avis Google, Facebook ou de sites spécialisés comme Tripadvisor. Ce sont des places où les clients donnent leur feedback, bon ou mauvais. Il est capital pour les centres de loisirs de garder l’oeil sur les retours, pour régler les problèmes qui leur auraient échappé en améliorant leur produit. Evidemment certains commentaires peuvent être de mauvaise foi, ou injuste, mais c’est très marginal. Inciter ses clients à donner leur avis est un bon moyen d’obtenir la note réelle de la performance du centre et d’améliorer les points qui le méritent. Répondez aux avis de façon constructive, c’est aussi un bon moyen de montrer que vous êtes à l’écoute et désireux de progresser encore. Car au delà de votre propre regard sur la situation, ce sont évidemment les autres prospects qui regarderont la note d’un établissement, avant de prendre la décision de s’y rendre.

 

La gestion de la saisonnalité

Il est important de discuter de la saisonnalité de l’activité, pour le centre de loisir et son partenaire web. En effet, déjà certaines activités (indoor ou outdoor) peuvent être ouvertes ou fermées en fonction de la saison. Ou tout au moins, elles peuvent enregistrer des pics naturels de fréquentation ou « d’oubli » de la part des visiteurs. Il faut donc établir ensemble un plan d’action pour voir ou et comment donner de la visibilité aux attractions, en fonction de la période. Pour gérer la saisonnalité, Google Adwords est un très bon outil. Il ne connait pas l’inertie du référencement naturel et permet de moduler vraiment tous les aspects de la fluctuation d’un besoin.

 

En conclusion

Les centres de loisirs ont un fort besoin d’internet, au travers de leur site ou de leurs pages de réseaux sociaux. Il s’agit d’enjeux de visibilité, de réputation et d’image de marque. Pour être bien accompagnés, c’est souvent d’une agence web aux compétences transversales dont les parcs ont alors besoin ! Donc si vous avez besoin de passer à la vitesse supérieure, n’hésitez pas

Notre top 5 des stratégies de visibilité pour les sites web

Aujourd’hui beaucoup de prospects ou clients arrivent avec une vision confuse des différentes façons de faire connaître leur site internet. Cet article choisit 5 stratégies de visibilité différentes mais applicables en synergie (c’est à dire que l’une peut profiter à l’autre et que toutes ensembles, elles sont plus fortes que leur simple juxtaposition) : référencement,  mailing, publicité communautaire, réseaux sociaux et publicité payante,.

Lire la suite

La solidité d’un projet e-commerce

Nous voyons passer à l’agence un très grand nombre de porteurs de projet. Le même désir de réussite les habite, ils ont la volonté de travailler dur pour leur projet, mais seule une partie d’entre eux ira au bout. Soit parce qu’ils se découragent entre temps, soit parce qu’ils ont fait une erreur stratégique rendant le projet non viable, leur rêve n’aura pas la concrétisation souhaitée au début. Il est donc nécessaire de cumuler un certain nombre de qualité dont voici une liste personnelle et non exhaustive.

Lire la suite

Les 5 grandes étapes de la création d’un site internet, pour les agences et leurs clients

Création d’un site internet : les différentes étapes du processus

Entre le moment ou le besoin se fait sentir, et le jour où une entreprise découvre la première fois son site internet, ce sont souvent de longs mois qui s’écoulent. Alors quels sont les étapes du processus vues du côté client? A quoi correspond le même timing du côté du prestataire web qui réalise le site (c’est évidemment de notre point de vue seulement qu’il s’agit)?

Lire la suite