Découvrez ce qu’est le black hat

Référencement : intéressons-nous au côté obscur de la force.

Vous êtes un adepte de la lecture des forums gentils ? On vous y a expliqué l’intérêt de produire du contenu, d’obtenir de jolis backlinks « naturels etc… » ? Bien, maintenant dans ce monde enchanté, imaginez une ombre encapuchée qui arrive avec une grande faux et se met à massacrer les bisounours ! Et bien c’est ça le Black Hat !

White VS Black : les gentils contre les méchants ?

Tout d’abord précisons les choses. Je classe Winsiders parmi les SEO white hat. Donc je fais partie du tableau que je dépeint ci dessus, ce qui me gène d’autant moins puisque c’est de l’autodérision. En outre les bisounours white hat ne sont pas faibles… ils sont aussi gestionnaires de projets, et pour la plupart ce n’est pas forcément par éthique qu’ils sont white. C’est juste parce qu’il leur semble de façon pragmatique qu’il s’agit d’un référencement plus efficace à long terme. Le corollaire de mon appartenance au white hat, c’est que je vais parler du dark side de façon extérieure, et incomplète.

Mais alors que font les SEO black hat que ne font pas les autres ? Et bien pour résumer, ils tentent allègrement de tromper l’algo Google avec des techniques automatisées en masse. Par exemple :

  • Les black hat ne rédigent pas leurs textes : ils utilisent des logiciels qui font du « spin », c’est à dire génèrent une soupe de texte qui pourra sembler écrite par un humain du point de vue du robot Google. Ainsi le black hateur crée un blog complètement vide de sens et y insère des liens vers les sites qu’il veut référencer. Le robot peut ainsi croire qu’un vrai blog conseille de se rendre sur le site vers où pointent les liens.

  • Ils font aussi du blog farming. Cette technique (combinée avec la précédente) crée des blogs en masse. Ils ne lient pas directement le money site, mais posent des intermédiaires fusibles. Au final le « jus » de l’ensemble des liens finit sur le money site.

  • Ils utilisent des bots de spam. Ce sont des robots qui parcourent le web et tentent de poster des commentaires sur tous les sites possibles, avec un lien vers le site à référencer.

Il ne s’agit là que d’un aperçu sommaire… les techniques sont parfois plus complexes. Si vous voulez vous même devenir un black hateur (et terroriser Google), consultez les blogs spécialisés comme celui-ci : http://devenir-bh.com

Quel est le meilleur choix pour un référenceur?

Au final nul ne le sait de façon certaine ! Il s’agit de 2 façons de faire différentes. Pour ma part je pense qu’à long terme le SEO white hat est gagnant car ses techniques moins risquées se capitalisent dans le temps. Par conséquent pour un client le black hat est trop dangereux, car s’il paye un référenceur dark pendant 1 an, peut être obtiendra-t-il de bons résultats… mais si un filtre Google tombe 1 an et demi après, et bien il perdra tout l’intérêt de son investissement car son site sera déclassé.

En même temps je suis aussi parfaitement conscient d’une chose : dans certains cas, les black hat sont les gagnants ! Car certaines techniques restent viables des années… Si pour un site ecommerce par exemple, ils arrivent avec des techniques risquées à prendre une 1ère place lucrative pendant 3 ans, peut être que le client va se remplir les poches pendant cette durée… et même s’il tombe dans le futur (ce qui reste à prouver), il se sera en tout cas grandement enrichi pendant ce laps de temps. Avec l’argent accumulé, il a alors largement de quoi créer autre chose ! Peut être que Winsiders avec son référencement white hat, ne vous aurait jamais apporté mieux qu’une 8e place (ce qui reste aussi à prouver ;)…). Et même si le site est toujours là après le filtre, on ne s’est jamais réellement payé à hauteur de nos efforts, pendant que dans le même temps les black hat, eux, rient à gorge déployée (comme tout méchant qui se respecte) !

Au final tout est une question de choix… et de prise de risque… J’ai choisi la voie de Yoda, d’autres préfèrent Dark Vador… mais vous connaissiez déjà l’histoire depuis le début n’est-ce pas ?