Google peut freiner le SEO avec le paramètre Schrödinger

Le paramètre Schrödinger : comment détruire une science empirique?

Depuis l’apparition du filtre pingouin, pas mal de SEO ont tremblé. De colère, d’inquiétude, de dépit… d’autres ne sont pas touchés ou encore mènent l’enquête. Parmi mes lectures, je suis tombé sur un topic de Gasy qui a fini de me conforter dans mon opinion : Google a introduit Schrödinger dans l’équation.

Une petite explication du concept

Pour faire simple et comprendre Schrödinger on peut le résumer ainsi : la science ne peut parvenir à comprendre le réel par l’expérimentation, car l’observation elle même modifie le phénomène observé. On m’a parlé la première fois du concept en physique quantique, mais pas besoin d’aller si loin pour comprendre. Quand vous vous penchez sur le microscope pour observer un champignon, le simple fait que vous respiriez à proximité peut modifier ce qui se passe. En gros vous ne pourrez jamais savoir si le champignon avant que vous vous en approchiez, ne se comportait pas d’une façon tout à fait différente de celle que vous regardez à présent. Schrödinger affirme que vous ne pouvez donc jamais connaître avec certitude l’état réel des choses car votre observation le modifie. Pour creuser plus loin le concept scientifique je vous invite à lire sur le chat de Schrödinger, j’en ai dit suffisament pour continuer mon développement.

Comment Google peut s’en servir pour shooter le SEO?

D’abord, qu’est ce que le SEO, notre science ?

De l’empirisme. C’est à dire que nous partons d’observations pour remonter à la théorie, c’est à dire les paramètres on site et off site qui régissent le positionnement de nos sites via l’algorithme de Google. Comme nous avons un impératif économique, nous sommes pris par le temps, et lorsque Google ajoute de nouvelles règles (filtre Pingouin etc…), nous devons tester rapidement car les lois de notre univers sont bouleversées.

Qu’a fait Google?

Il a très bien compris comment nous fonctionnons, et pour nous empêcher de le faire, il a introduit dans l’algorithme le « chat » de Schrödinger : l’observateur modifie ce qu’il observe. Si tu rends ce concept réel, et c’est possible pour Google qui maîtrise les lois de son univers, alors tu rends toute approche empirique impossible. Tu ne peux plus étudier correctement le phénomène, l’algorithme brouille les pistes. Google lorsqu’il fait faire le yoyo de position à un site étudie les réactions du possesseur du site : s’il fait des modifs flagrantes « pour s’en sortir » alors il récolte un effet Schrödinger.

Les SEO testeurs comme Ybet et son équipe (des camarades sur WRI, bravo pour leur courageux boulot et son partage quelles qu’en soient les conclusions ou les non conclusions) mangent donc des effets croisés lorsqu’ils modifient des sites touchés. L’algo repère ces tests et rebalance la sauce de pénalisation. Ils ont envoyé le signal qu’ils manipulent le site. Double effet Kiss Cool gagnant pour Google :

  • Il détruit leur positionnement car ils se sont révélés comme « manipulateurs » sur le site.

  • Il les empêche d’y voir clair quant aux résultats de leurs tests. Car le nouveau positionnement induit ne traduit pas l’algorithme de base mais l’algorithme de base + le paramètre Schrödinger.

Je vous invite à lire l’article de Gasy dont j’ai mis le lien en intro. Si vous voulez réagir vous pouvez le faire par mail, je ne tiens pas de système blog aussi j’introduirai vos réactions à la main. Voilà mon avis, je ne détiens pas la vérité, mais j’espère que cette vision vous aidera à vous construire la votre, dans un sens ou l’autre

PS. Et n’oubliez pas : The Chat is watching you !!!