Les sites internet pour infirmières et infirmiers : règles de création

Nouvelles générations et nouvelles technologies obligent, les professions réglementées ouvrent de plus en plus la porte aux sites internet. Notaires, cabinets médicaux et maintenant infirmiers libéraux, peuvent créer leur site web. Quel est l’intérêt et quelles sont les limitations ? Nous verrons qu’une charte existe et que tout en la respectant, il est possible de créer un outil intéressant.

Les avantages d’un site internet pour une infirmière libérale

La première raison de création d’un tel site, est bien entendu la volonté d’être trouvé sur son activité. Quand un IDE démarre, il n’a parfois pas assez de « patientèle » pour faire ses tournées (ou alors une patientèle géographiquement trop disséminée pour optimiser sa tournée) et il souhaite donc trouver de nouveaux patients.

L’infirmier ou l’infirmière se retrouve alors à la classique croisée des chemins, où il y’aurait beaucoup à dire sur l’arbitrage entre éthique et commerce :

  • L’ordre des infirmiers lui impose de ne pas faire de publicité payante, ni de site internet trop promotionnel. On lui demande d’être un soignant plutôt qu’un commerçant
  • Mais si l’infirmier libéral ne rentabilise pas son activité, tout comme chef d’entreprise, il peut aussi mettre la clé sous la porte. Et dès lors, les patients eux-mêmes en pâtissent.

On voit donc que la rentabilité n’est pas forcément un vilain mot. L’exercice d’une activité de soignant, passe d’abord par sa possibilité de nourrir celui qui l’exerce. C’est sans doute dans cette optique que l’ordre des infirmiers à laisser la possibilité de créer un site internet mais sous certaines conditions (que nous verrons plus bas) pour protéger les patients.

 

La deuxième raison pour créer un site web infirmier, peut concerner la volonté de se présenter pour aider à instaurer un climat de confiance avant le premier contact. On peut également proposer une interface de prise de RDV au patient (sous conditions là encore).

Pour ces deux problématiques, une agence web comme la nôtre peut vous aider à créer un site internet pour votre activité d’infirmier. Voyons maintenant les limites à observer

Infirmière pratiquant des soins pour une personne âgée

La charte à respecter éditée par l’ordre des infirmiers

Le site de l’ordre des infirmiers ( https://www.ordre-infirmiers.fr/ ) met actuellement une charte à disposition à cette adresse : https://www.ordre-infirmiers.fr/assets/files/000/ONI_Charte%20Internet_HD.pdf

Si vous souhaitez faire l’économie de la lecture de cette charte, en voici quelques points essentiels que nous pouvons lister tels les 10 commandements du bon site d’infirmier. Prière de prendre au second degré ce qui vous semblera devoir l’être. Toi IDE sur ton site internet :

1) Tu ne feras point de publicité Google Adwords

2) Tu ne vanteras pas tes mérites, même si ta seringue est la plus rapide de l’Ouest

3) Tu peux indiquer ton prénom et ton nom sur le site (sauf si tu t’appelles Chuck Norris, car auquel cas tu contreviendrais au point 2)

4) Tu ne mettras aucun avis client (qu’ils s’agissent des gens dithyrambiques que tu as sauvés ou de ceux furax qui ont du se faire leur piqûre eux mêmes car tu avais mal calculé les bouchons)

5) Tu n’énuméreras pas la liste des actes infirmiers que tu pratiques

6) Tu ne diras pas non plus que tu sais faire quelque chose d’autre (exemple = jonglage) qui n’est pas en rapport avec le métier d’infirmier (en même temps, pourquoi le ferais-tu?)

7) Tu peux avec leur accord, indiquer le nom de tes collaborateurs

Tu peux mettre ta photo (sauf si tu es trop photogénique, sinon tu pourrais contrevenir au point 2)

9) Tu peux proposer un agenda, mais attention à bien prévoir les systèmes de confirmation de rdv et autre pour ne pas que quelqu’un croit par erreur avoir obtenu un rdv validé.

10) Tu signeras ton site internet d’infirmier ou infirmière chez Winsiders, si tu en fais un, car ils se sont sérieusement penchés sur la question et ont pris le temps d’écrire cet article. En plus ce sont des gars super sympas.

La charte est très succincte (certains ordres pour d’autres professions éditent des documents allant parfois jusqu’à 40 pages, ce qui présente des avantages et des inconvénients) mais elle entend faire respecter l’article R.4312-37 du code de la santé publique « La profession d’infirmier ou d’infirmière ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Tous les procédés directs ou indirects de réclame ou publicité sont interdits aux infirmiers ou infirmière ».

Cette charte pour les sites infirmiers précisent donc les choses mais laisse de nombreux flous. Dès lors mieux vaut être prudent et rester « soft » dans la présentation de l’activité. Pour la visibilité en ligne, mieux vaut opter pour le référencement naturel en optimisant grandement le contenu du site. Vous pourrez, si c’est bien réalisé par votre agence web et que la concurrence est raisonnable, ainsi être retrouvé sur Google pour des expressions du type « infirmier libéral + ville ». Pour toutes demandes, n’hésitez pas à nous contacter