Les sites internet pour infirmières et infirmiers : règles de création

Nouvelles générations et nouvelles technologies obligent, les professions réglementées ouvrent de plus en plus la porte aux sites internet. Notaires, cabinets médicaux et maintenant infirmiers libéraux, peuvent créer leur site web. Quel est l’intérêt et quelles sont les limitations ? Nous verrons qu’une charte existe et que tout en la respectant, il est possible de créer un outil intéressant.

Les avantages d’un site internet pour une infirmière libérale

La première raison de création d’un tel site, est bien entendu la volonté d’être trouvé sur son activité. Quand un IDE démarre, il n’a parfois pas assez de « patientèle » pour faire ses tournées (ou alors une patientèle géographiquement trop disséminée pour optimiser sa tournée) et il souhaite donc trouver de nouveaux patients.

L’infirmier ou l’infirmière se retrouve alors à la classique croisée des chemins, où il y’aurait beaucoup à dire sur l’arbitrage entre éthique et commerce :

  • L’ordre des infirmiers lui impose de ne pas faire de publicité payante, ni de site internet trop promotionnel. On lui demande d’être un soignant plutôt qu’un commerçant
  • Mais si l’infirmier libéral ne rentabilise pas son activité, tout comme chef d’entreprise, il peut aussi mettre la clé sous la porte. Et dès lors, les patients eux-mêmes en pâtissent.

On voit donc que la rentabilité n’est pas forcément un vilain mot. L’exercice d’une activité de soignant, passe d’abord par sa possibilité de nourrir celui qui l’exerce. C’est sans doute dans cette optique que l’ordre des infirmiers à laisser la possibilité de créer un site internet mais sous certaines conditions (que nous verrons plus bas) pour protéger les patients.

 

La deuxième raison pour créer un site web infirmier, peut concerner la volonté de se présenter pour aider à instaurer un climat de confiance avant le premier contact. On peut également proposer une interface de prise de RDV au patient (sous conditions là encore).

Pour ces deux problématiques, une agence web comme la nôtre peut vous aider à créer un site internet pour votre activité d’infirmier. Voyons maintenant les limites à observer

Infirmière pratiquant des soins pour une personne âgée

La charte à respecter éditée par l’ordre des infirmiers

Le site de l’ordre des infirmiers ( https://www.ordre-infirmiers.fr/ ) met actuellement une charte à disposition à cette adresse : https://www.ordre-infirmiers.fr/assets/files/000/ONI_Charte%20Internet_HD.pdf

Si vous souhaitez faire l’économie de la lecture de cette charte, en voici quelques points essentiels que nous pouvons lister tels les 10 commandements du bon site d’infirmier. Prière de prendre au second degré ce qui vous semblera devoir l’être. Toi IDE sur ton site internet :

1) Tu ne feras point de publicité Google Adwords

2) Tu ne vanteras pas tes mérites, même si ta seringue est la plus rapide de l’Ouest

3) Tu peux indiquer ton prénom et ton nom sur le site (sauf si tu t’appelles Chuck Norris, car auquel cas tu contreviendrais au point 2)

4) Tu ne mettras aucun avis client (qu’ils s’agissent des gens dithyrambiques que tu as sauvés ou de ceux furax qui ont du se faire leur piqûre eux mêmes car tu avais mal calculé les bouchons)

5) Tu n’énuméreras pas la liste des actes infirmiers que tu pratiques

6) Tu ne diras pas non plus que tu sais faire quelque chose d’autre (exemple = jonglage) qui n’est pas en rapport avec le métier d’infirmier (en même temps, pourquoi le ferais-tu?)

7) Tu peux avec leur accord, indiquer le nom de tes collaborateurs

Tu peux mettre ta photo (sauf si tu es trop photogénique, sinon tu pourrais contrevenir au point 2)

9) Tu peux proposer un agenda, mais attention à bien prévoir les systèmes de confirmation de rdv et autre pour ne pas que quelqu’un croit par erreur avoir obtenu un rdv validé.

10) Tu signeras ton site internet d’infirmier ou infirmière chez Winsiders, si tu en fais un, car ils se sont sérieusement penchés sur la question et ont pris le temps d’écrire cet article. En plus ce sont des gars super sympas.

La charte est très succincte (certains ordres pour d’autres professions éditent des documents allant parfois jusqu’à 40 pages, ce qui présente des avantages et des inconvénients) mais elle entend faire respecter l’article R.4312-37 du code de la santé publique « La profession d’infirmier ou d’infirmière ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Tous les procédés directs ou indirects de réclame ou publicité sont interdits aux infirmiers ou infirmière ».

Cette charte pour les sites infirmiers précisent donc les choses mais laisse de nombreux flous. Dès lors mieux vaut être prudent et rester « soft » dans la présentation de l’activité. Pour la visibilité en ligne, mieux vaut opter pour le référencement naturel en optimisant grandement le contenu du site. Vous pourrez, si c’est bien réalisé par votre agence web et que la concurrence est raisonnable, ainsi être retrouvé sur Google pour des expressions du type « infirmier libéral + ville ». Pour toutes demandes, n’hésitez pas à nous contacter

 

Pourquoi refaire son site internet ?

Il n’est pas impossible que vous ayez un jour reçu un appel d’une agence web vous proposant de refaire votre site internet. C’est ce que l’on appelle communément une refonte. Déclinant poliment l’offre de la personne au téléphone, vous avez jeté un coup d’œil à votre site et vous êtes finalement dit : c’est vrai que le site a quand même 15 ans …

Redonnez un coup de jeune à votre image

La refonte d’un site internet englobe plusieurs points et ne prend pas uniquement en compte l’aspect visuel du site. Voyons ensemble les améliorations possibles qu’une refonte de votre site pourra apporter.

Améliorations pour les internautes :

Votre site internet est une vitrine présentant votre entreprise et vos activités. Celui-ci est potentiellement vue par de dizaines, des centaines ou des milliers d’internautes chaque mois. Afin de garder les internautes sur votre site, il faudra notamment travailler plusieurs points :

  • Un site en responsive design : indispensable aujourd’hui, cela permettra à votre site de s’adapter à l’ensemble des appareils, tablettes et smartphones.
  • Un site plus ergonomique et attractif : le web évolue vite et la concurrence suit généralement ces évolutions. Il est donc important de ne pas rester sur la touche. la refonte vous permettra de revoir « l’agencement » de votre site. Des informations accessibles plus rapidement, une meilleure lisibilité de vos contenus, des images plus récentes et en meilleure résolution pour des pages plus agréables à l’œil sont autant de points qu’il faudra traiter.
  • Un site au goût du jour c’est une aussi une chance plus grande d’être plus visible sur les moteurs de recherches. Avoir un site plus rapide, qui répond aux normes techniques avec une meilleure optimisation de vos pages, seront autant d’atouts à développer.

L’ensemble de ces points permettra donc au site d’être plus attractif, plus visible et donc d’avoir une meilleure chance de convertir les internautes en potentiels clients.

– Améliorations pour vous :

L’intérêt d’une refonte n’est pas uniquement d’être profitable pour les internautes, cette refonte amènera également des bénéfices pour vous.
Parce que, votre site datant un peu, il n’est pas impossible que vous n’ayez jamais mis les mains dedans car trop complexe. C’est aussi le cas si votre site était telle une carte de visite, figée dans le temps. Il est désormais possible pour vous d’interagir très facilement avec votre site internet : changement de textes, de photos, publication d’un article, mise à jour de vos produits, tout cela est désormais accessible via des espaces d’administration faciles à prendre en main.
Votre site ne sera plus un objet abstrait que vous regarder de loin, mais bien un outil de communication avec lequel vous pourrez interagir très facilement.

Une refonte plus globale

Une seconde question peut être abordée lors de cette refonte : est-ce qu’il ne serait pas temps d’apporter un coup de de pinceau à l’ensemble de vos supports de communication ?
La refonte est un moment idéal pour cette problématique. Vous pouvez ainsi envisager de moderniser un ensemble de points : création d’un nouveau logo plus attrayant, mise en place de nouveaux supports (cartes de visites, flyers, etc.)
Cette question de la refonte peut donc être réfléchie de manière plus globale à l’ensemble de votre communication.
Finalement, est ce qu’il ne serait pas temps de rappeler cette agence web qui vous avez contacté ?

Si la question d’une refonte de site internet se pose, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact ou par téléphone. Nous discuterons ensemble de votre projet.

Google Analytics, ou la réponse au QQOQCCP

Toute personne, entreprise, groupe ou autres ayant un site internet s’est un jour posé ces questions : Qui vient sur mon site ? De quelle ville ? Pour y faire quoi ? Et mon dernier article, est-ce qu’il a été lu ? Finalement, ma communication sur les réseaux sociaux m’apporte un peu de trafic ?
Toutes ces questions n’ont pas besoin de rester en suspens dans votre esprit pour un jour disparaître … Il est assez facile de répondre à l’ensemble de ces questions et cela même pour des personnes peu accoutumées du web !

Google Analytics – Le Connaisseur

 

A l’aide d’une manipulation assez simple, il est possible de recueillir de nombreuses informations sur votre site (bien évidemment celui-ci doit répondre aux exigences des nouvelles normes imposées par la RGPD). En effet, via l’inscription au site Google Analytics (il s’agit donc d’un site et non d’un logiciel à installer sur votre ordinateur), muni de votre compte gmail ou d’un compte reconnu par Google, vous disposerez d’un code unique qu’il faudra placer sur votre site.

Et c’est ainsi que tout simplement l’outil va pouvoir analyser l’activité du dit site et répondre à la fameuse question : Mais où et donc or ni car. Ou plutôt : Qui, quoi, où, quand, comment, combien, pourquoi ?
Ces questions trouvent leur réponse dans 4 grandes catégories sur l’outil : Audience, Acquisition, Comportement et Conversions.

L’audience : réponse du qui, du quand et du où (et du combien aussi , et du comment …)

Comme son nom l’indique le menu Audience vous permet de découvrir qui vient sur votre site. Ce menu répond en réalité à toutes les questions car il permet d’avoir une vue d’ensemble assez complète de ce qui se passe sur votre site.
Ainsi ici, vous pourrez découvrir le nombre de visite chaque jour / semaine / mois, de quel pays / région / ville proviennent les visites ou encore si celles-ci ont été faites sur ordinateur / tablette / mobile.
C’est donc un large panel d’informations qui vous est proposé afin que vous ayez une pleine connaissance des internautes de votre site.

 

L’acquisition : réponse du comment et du pourquoi indirectement

 

Plus spécifique, l’acquisition vous permettra de connaitre les « canaux » utilisés par les internautes. Et donc comment ils sont venus sur votre site. Vous pourrez ainsi découvrir les visites provenant de Google, Facebook, Twitter, des internautes qui connaissent déjà le site via les visites directes par exemple. Plus spécifique encore, vous avez fait un partenariat avec un blog ? Vous pourrez découvrir ici le nombre de visites qui ont pris leur origine dans ce blog.

 

Un pourquoi indirect car en amont il n’est pas rare de se demander pourquoi entreprendre telle ou telle stratégie de communication. Vous aurez ici la réponse en voyant par exemple le % de visites venant de Facebook augmenter à la suite de votre publicité.

 

 

Le comportement : réponse du quoi

 

Le comportement se concentre sur le site et sur l’utilisation que les utilisateurs en font. Vous pourrez découvrir toutes les données par page, savoir quel est le top 10 des pages les plus vues et le flop 10 inversement. Un point important et très utile dans cette catégorie : le flux de comportement. Au-delà de savoir quelles sont les données par page en regardant une vue d’ensemble du menu Comportement, cet outil vous permettra de connaitre le chemin complet des internautes : la 1ère page vue, la 2ème, la 3ème jusqu’à la dernière. Il sera très facile de remonter à la source ainsi, et de mieux comprendre le cheminement de l’internaute.

Conversions : réponse du combien (un peu aussi du comment)

La réponse au combien peut être trouvée dans chaque partie mais celle-ci se concentre tout particulièrement dessus. La conversion a ici le sens d’une action : inscription à une newsletter, achat, envoie d’un formulaire, etc. Après paramétrage, il est ainsi possible de définir une action à suivre et donc de savoir par exemple combien de personnes vous ont contacté ainsi que comment ils en sont venus à le faire (c’est-à-dire toutes les pages vues au préalable), un flux de conversion identique au flux de comportement mais se concentrant cette fois-ci sur une action, un objectif précis et non sur une page.

 

Conclusion

L’analyse des données via Google Analytics permet de répondre aux fameuses questions CQQCOQP (variante).

Voilà les grandes lignes de l’outil. C’est ici schématisé pour que vous puissiez vous familiariser avec l’outil mais il est possible de retrouver toutes ces questions du QQOQCCP dans différentes parties (parfois au sein d’une même rubrique) en fonction de ce que vous recherchez. N’hésitez donc pas à cliquer sur tous les sous menus pour découvrir ce qui se cache derrière.

Le référencement est-il toujours rentable ?

C’est une question qui revient souvent, lancinante, dans nos conversations avec les entreprises souhaitant créer ou refondre un site internet. « Une fois que mon site est fait, est-ce que ça vaut le coup de le référencer sur Google ? ». Cet article de blog sera plus court qu’à l’accoutumée, aussi nous irons à l’essentiel.

Sans étude préalable, la seule certitude sur la visibilité sur Google c’est qu’elle a un prix.

Oui, avant d’avoir étudié les mots clés intéressants pour générer une conversion et la force de la concurrence sur ces mots clés, la seule certitude que vous pouvez avoir, c’est que la visibilité ça coûte ! Pour savoir s’il y a une chance que ce soit rentable, votre prestataire doit étudier ( = comprendre) votre activité, trouver les bons mots clés, voir les volumes de recherches mensuels et la force de la concurrence sur les expressions ciblées.

Bon mots clés = Mot clés susceptibles de générer une conversion

Volume de recherches = Nombre de fois où ce mot est tapé sur Google, mensuellement (on voit ainsi si le mot clé est potentiellement générateur de trafic ou non)

Force de la concurrence = en référencement naturel comme en Adwords, le principe est le même. Si vos concurrents sont bons, cela coûte plus cher de les dépasser

 

 

Après étude, la seule façon de savoir s’il y aura un retour sur investissement c’est d’essayer et de mesurer !

Les statistiques sur le potentiel c’est bien, mais la réalité c’est mieux. Et pour ça il faut essayer. Car la transformation du visiteur en client n’est pas entièrement maîtrisée par votre référenceur. Le prestataire, agence web ou indépendant, peut jouer sur :

  • La qualité du trafic entrant (choix des bons mots clés)
  • La quantité du trafic entrant (efficacité du référencement naturel ou des campagnes Adwords)
  • La transformation (en partie, via la qualité de la page de chute sur le site internet, en adéquation avec le mot clé)

Il ne peut pas jouer sur :

  • La maturité de votre marché (produits innovants) ou la conjoncture (bonne ou mauvaise période)
  • Le rapport qualité / prix de votre produit, vos délais de livraison, votre réputation / ancienneté (et tous ces facteurs directement liés à votre performance perçue et qui influencent la décision d’achat)

Donc en cas de pari risqué, un test préalable sur Google Adwords (moins long qu’une stratégie à moyen / long terme en référencement naturel) peut être préférable. Sur 3-4 mois (hors activité saisonnière), il est possible de faire des campagnes ciblées avec mesure des taux de conversions (suivi des appels entrants et du formulaire de contact). Cela donnera une idée ce que peut rapporter un investissement à plus long terme. En tout cas il faut que ce test génère des conversions, ou informe sur un changement positif de stratégie à apporter pour devenir rentable (et il faut alors re-tester dans les nouvelles conditions).

Conclusion

La visibilité est dans la plupart des cas rentable, néanmoins il y a des cas où le coût d’acquisition dépassera les gains et donc, la démarche n’a pas de retour sur investissement (ROI). Ce n’est pas parce que l’absence de ROI n’est pas toujours prédictible, qu’il ne faut rien faire en amont. Une étude préalable est toujours nécessaire pour au moins cerner le potentiel des actions, et si le jeu en vaut peut être la chandelle. Le risque est toujours là, celui de gagner ou celui de perdre, mais il doit être calculé.

 

 

Les sites internet pour notaires : création, fonctionnalités et référencement

Avec la mise en place d’une loi permettant l’installation de nouveaux notaires (étalée entre 2016 et 2018), le besoin de visibilité pour ces jeunes notaires est d’actualité.
Les enjeux d’un site internet pour un nouveau notaire sont multiples :

  • Avoir un site attractif et dynamique, tout en proposant les documents et informations importantes relatives aux actes notariés.
  • Disposer sur le site de fonctionnalités permettant la prise de rendez-vous et la gestion de ceux-ci.
  • Avoir une visibilité nationale mais également internationale car nombreux sont les investisseurs étrangers

Nous allons donc faire le point sur les spécificités du web concernant le secteur notarial.

Un site web entre institution et modernité

Tout comme le métier de notaire a évolué ces derniers années, le web se modifie également et propose des solutions pertinentes et au goût du jour.

Donner une image moderne du métier

Sans aller dans la création d’un site web tape à l’oeil, les outils mis à disposition aujourd’hui permettent de créer des sites dynamiques et modernes tout en respectant les codes inhérents à la profession. Il ne s’agit pas simplement de toucher la clientèle des primo accédants, mais plutôt de se différencier en donnant une dynamique d’ensemble. Avoir un site internet d’actualité est ainsi un très bon moyen de montrer à vos clients et aux internautes l’image d’une institution respectable ET qui va de l’avant.
On pourra ainsi privilégier les sites en pleine page avec de grands visuels, plutôt  que des sites  qui privilégiaient une taille réduite du contenu (adaptée aux écrans « d’époque »).

Edit 2018 : Voici l’exemple d’un de nos sites pour un notaire à Aix en Provence

Une réelle plus-value pour l’activité de notaire

Au-delà d’être une simple vitrine de votre métier, les sites web de notaires peuvent également devenir des outils fonctionnels qui auront un impact sur les process de votre activité.
Il est ainsi possible par exemple de mettre en place une solution efficace pour la gestion des rendez-vous et la gestion des dossiers :

  • Système de prise de rendez-vous directement inclus sur le site, avec une possibilité de relance automatisée par mail / sms (pour éviter les « lapins » de dernière minutes lors des rdv). Ce système est analogue à celui des relances pour les rdv médicaux.
  • Système de gestion des dossiers clients (pièces à fournir pour un dossier d’achat immobilier, d’une succession, etc.), une forme de check-list permettant de savoir facilement où en est chaque dossier.

Le point central c’est qu’un site n’est pas seulement une carte de visite, il peut également permettre un gain de temps important, améliorant donc la gestion globale des dossiers.

Le référencement sur Google pour les notaires : pourquoi s’y pencher ?

La question est légitime car il peut y avoir plusieurs résultats concernant les études notariales pour un même lieu. Mais en plus, la première page de Google sur une recherche « étude notariale + ville » ne va pas forcément comporter que des notaires. Il est possible d’y trouver de nombreux annuaires, des sites institutionnels (le site de la ville en question par exemple) et les sites d’autres notaires.
Il est donc important d’accorder une partie du budget web pour accroître la visibilité du site et être visible au milieu de tous ces résultats.

Une clientèle importante au-delà de nos frontières

Le deuxième point à prendre en compte pour un notaire est l’importance que peut revêtir sa clientèle étrangère. En fonction des lieux, il n’est pas rare qu’une bonne partie des actes de notariaux soit faite pour des clients venant de l’étranger : Etats-Unis, du Royaume-Uni ou des Pays-Bas, tout particulièrement dans l’immobilier sur les secteurs touristiques.
La visibilité du site en dehors de Google.fr est donc importante pour le notaire, car cela peut être une source non négligeable de trafic vers le site.
Il sera donc primordial de mettre en place une stratégie visant l’international, avec notamment une traduction complète du site en fonction du pays souhaité ainsi qu’une optimisation interne pour répondre aux critères de qualité de Google.

Conclusion

Il existe un réel enjeu pour les notaires sur le web. Qu’il s’agisse d’acquérir de nouveaux clients via une présence sur les moteurs de recherches ou d’apporter une touche de modernité au métier, disposer d’un site web bien conçu vous permettra de bénéficier d’un outil pertinent. Si vous avez des questions sur ce sujet ou êtes intéressés par un tel projet, n’hésitez pas à nous contacter !

Google AMP, Penguin, Adwords et consort. Winsiders fait le point !

Déjà 3 mois que 2016 a commencé et Google semble avoir mis ce temps à profit pour tester et implémenter des nouveautés sur son moteur de recherche et ses différents outils. Que ce soit pour Adwords, les SERP ou le mobile, voici un tour d’ensemble des dernières actualités googliennes.

SERP

Ce début d’année a vu de nombreuses évolutions et tests dans les SERP (page de résultats du moteur de recherche).

Tout d’abord au niveau des résultats publicitaires (liens Adwords). Rappelez-vous, lorsque vous faisiez une recherche sur Google, il y avait des liens Adwords en haut de page, en bas de page ainsi que sur le côté droit. Google a supprimé tous les liens proposés à droite et en a rajouté un en haut. Donc, désormais, la page propose un maximum de 4 liens en haut de page et 3 en bas. Quelle conséquence ? Et bien déjà, cela fait descendre encore un peu les résultats « naturels » et pour les clients Adwords cela permet de disposer d’un nouveau lien bien placé sur le moteur de recherche.

Il faudra attendre encore quelques semaines/mois pour voir les réelles répercussions sur le SEO.

D’autre part Google, comme à son habitude, essaie en ce moment même l’apparition d’images juste à côté des liens (image en rapport avec le lien, probablement même une image de la page en question).

google teste image serp

Bien évidemment, la mise en place de photos réduit le nombre de résultats sur une page. Donc reste à savoir (si jamais cela se confirme) quel type de lien pourrait profiter de ces images. Cela fait néanmoins un nouveau contenu sur un moteur de recherche déjà chargé (Adwords, Shopping, Images, Actualités, Maps, etc.).

Accelerated Mobile Page

C’est désormais officiel (enfin ça fait au moins déjà la 16e fois qu’on l’entend…), le mois de mai sera celui du mobile pour Google. Il semblerait que, d’après la communication du géant américain, la compatibilité mobile des sites web sera encore plus prise en compte dans les résultats des SERP sur mobile. Donc, il devient clair qu’avoir un site « mobile friendly » est une nécessité. Le nombre de recherche sur mobile augmentant chaque année, ne pas avoir un site adapté aux mobiles serait peu recommandé ! Il est donc possible qu’à partir de mai les sites ne disposant pas d’AMP ou n’ayant pas un site adapté au mobile voient leur trafic et leurs positions (sur mobile bien évidemment) diminués.

Habitués des communiqués de ce genre de la part de Google, on a tendance à dire « ne nous précipitons pas »… mais comme il s’agit de responsive design et qu’en 2016 il est plus que temps de s’y mettre (pas pour faire plaisir à Google mais pour le confort de ses visiteurs), il faut sauter le pas !

Penguin

penguin-158551_960_720En parlant d’annonce de la part de Google, celle sur l’arrivée de Penguin-en-temps-réel se fait attendre. Annoncée pour le premier trimestre 2016, aucun communiqué n’a pour l’instant été publié.

Pour rappel, cet algorithme de Google pénalise les sites de respectant pas ses consignes en termes de référencement naturel (optimisation de site, backlinks, etc.). Sorti en 2012, celui-ci a connu plusieurs évolutions.

Celle devant arriver cette année devrait être assez importante vu son principe de temps réel. Le principe du temps réel devrait permettre de voir plus rapidement si le site est pénalisé par Penguin. De même dans le sens inverse, les modifications faites pour ne plus être pénalisé par Google seraient plus rapidement prises en compte (le temps que Google repasse sur le site en question). La fin du trimestre approchant, nous suivrons donc les éventuelles communications de Google.

L’info « c’était pas déjà fini ? »

Nouveau rebondissement sur le PageRank de Google ! La fin de la mise à jour de l’indicateur, déjà annoncé en 2013, a été définitivement officialisée par Google. La firme de Mountain View a indiqué que l’indicateur ne serait plus jamais mis à jour et qu’il disparaitra de la ToolBar Google. Pour connaître la popularité d’une page aujourd’hui, plusieurs sites ont mis au point leur propre indicateur pour donner une idée de la qualité d’une page web.

En sommes, ceci n’est pas vraiment une grande nouvelle et ne chamboulera personne. Comme chacun le sait, il s’agit uniquement de la fin de l’indicateur PUBLIC. Google continue de mettre à jour son PageRank mais seulement en interne.

Spam Referrer et Analytics

Google Analytics spam

Sites Spam Referrer

Gros problèmes pour les personnes utilisant Google Analytics, jusqu’à maintenant il arrivait très régulièrement que les données proposées par l’outil soient entachées de faux liens/sites (souvent russes). Vous retrouvant ainsi avec un taux de rebond bien plus important qu’à l’accoutumé, un nombre de visite gonflé, etc. Seule solution : créer des filtres pour exclure ces données des rapports. Gros inconvénient, il faut continuellement veiller au grain car le nombre de « Spam Referrer » ne cesse d’augmenter.

Or il semblerait que depuis début février Google exclue de lui-même ces sites non pertinents. Pas de communiqué officiel pour l’instant, mais il est possible que Google ait enfin pris en compte les nombreuses demandes pour supprimer ces informations qui polluent les rapports d’activités. Reste à savoir si de nouveaux robots ne réussiront pas à déjouer les filtres de Google. Comme le lait sur le feu, il vaut mieux veiller au grain et continuer de vérifier les sites référents des rapports Analytics.

Beaucoup d’actualités donc en ce début d’année ! Entre communication officielle et découvertes des webmasters, Google ne cesse de modifier son moteur de recherche et ses outils.

L’importance de réfléchir à une stratégie SEO avant de lancer son site web

Souvent la problématique internet d’une entreprise qui se lance va être réfléchie en 2 temps :

1) Faire un bon site

2) Rendre ce site visible

Il est vrai que ces deux aspects sont différents, cependant, les décorréler complètement serait une erreur. Alors comment marier ces 2 aspects ? Pourquoi réfléchir à une stratégie SEO avant de lancer son site web ?

Lire la suite

Notre top 5 des stratégies de visibilité pour les sites web

Aujourd’hui beaucoup de prospects ou clients arrivent avec une vision confuse des différentes façons de faire connaître leur site internet. Cet article choisit 5 stratégies de visibilité différentes mais applicables en synergie (c’est à dire que l’une peut profiter à l’autre et que toutes ensembles, elles sont plus fortes que leur simple juxtaposition) : référencement,  mailing, publicité communautaire, réseaux sociaux et publicité payante,.

Lire la suite

Découvrez ce qu’est le black hat

Référencement : intéressons-nous au côté obscur de la force.

Vous êtes un adepte de la lecture des forums gentils ? On vous y a expliqué l’intérêt de produire du contenu, d’obtenir de jolis backlinks « naturels etc… » ? Bien, maintenant dans ce monde enchanté, imaginez une ombre encapuchée qui arrive avec une grande faux et se met à massacrer les bisounours ! Et bien c’est ça le Black Hat !

Lire la suite

Bref… on a créé Echangeo, une plateforme de référencement !

Bref, on a créé Echangeo : un espace d’échange SEO pour les webmasters et agences web

Depuis un long moment, déjà 2 mois avant la sortie de Pingouin, je me demandais comment obtenir de bons backlinks pour les différents sites clients. Je trouvais trop systématique le recours aux annuaires, communiqués de presse et blogs. J’avais donc l’idée d’améliorer le système de netlinking inter pros, à travers une plateforme d’échange. Un véritable outil, mieux que la traditionnelle section des forums… L’embryon d’Echangeo était né.

Lire la suite